Contre le défi du cancer, nous faisons le choix de l'amitié et de la prière.

Bernadette, prêtez-moi vos sabots (célébration 20 septembre 2017)

 Pour mettre dans vos pas , mes pas trop hésitants,
S'il vous plaît, Bernadette, prêtez-moi vos sabots.

Ils sont pour moi symbole, à la fois de bon sens,
d'esprit de pauvreté et de simplicité.
Vous savez bien hélas que tout cela me manque.
S'il vous plaît, Bernadette, prêtez-moi vos sabots.

Vous alliez ramasser le bois qui fait la flamme,
et réunit les hommes en les réconfortant.
Pour que je puisse aussi réchauffer ceux qui cherchent,
Ou sourire, ou parole, ou silence, ou soutien,
S'il vous plaît, Bernadette, prêtez-moi vos sabots.

Et s'ils sont trop petits, qu'ils me  rendent modeste.
Que j'avance en sachant que je suis limité,
avec des petits pas, des chutes et des relèves.
S'il vous plaît, Bernadette, prêtez-moi vos sabots.

Pour suivre de Marie, la route de confiance,
pour découvrir l'eau vive offerte aux assoiffés,
pour me rendre au repas où Jésus nous invite,
afin de partager sa parole et son pain,
S'il vous plaît, Bernadette, prêtez-moi vos sabots.

Pour aller vers le Père qui m'attend et qui m'aime,
pour entrer dans la fête tout au bout du chemin,
après avoir marché, portant mes joies, mes peines,
tout en vous demandant de vous donner la main,
S'il vous plaît, Bernadette, prêtez-moi vos sabots.

________